agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

langues Portails : www - étudiants - personnels langues

Vous êtes ici : fr > Archives > F.I.L. (Fac-Info-Langues) > FIL n° 45 (Conseil extraordinaire du 14 juin 2004)

FIL n° 45 (Conseil extraordinaire du 14 juin 2004)

 

Conseil de la Faculté des Langues réuni en séance plénière le 14 juin 2004

PRINCIPALES INFORMATIONS ET DÉCISIONS

1. Calendrier à 13 semaines, services et emplois du temps

- Une Assemblée générale de la Faculté des Langues s'est tenue le lundi 14 juin avant la réunion du Conseil de la Faculté. À la suite d'une discussion nourrie, elle a adopté la motion suivante condamnant la mise en place pour la prochaine année universitaire d'un calendrier élaboré sur la base de 13 semaines de cours :

Nous ne pouvons accepter la réduction d'une séance par enseignement et par semestre que représente le calendrier à 13 semaines avec des créneaux fixes et imposés.

. Nous ne pouvons l'accepter, d'abord parce que cette réduction représente une diminution de plus de 30 heures de cours, TD et contrôle continu pour les étudiants de chaque année et un volume horaire en retrait par rapport aux anciens diplômes nationaux.

. Nous ne pouvons l'accepter car, outre qu'elle met en danger la crédibilité des diplômes de Lyon 2, cette mesure aggrave encore les conditions de travail des enseignants tenus d'assumer la responsabilité d'un groupe de plus, pour remplir leurs obligations de service.

. Nous ne pouvons l'accepter car elle intervient après que tous nos emplois du temps de licence et, partant, les services, ont été calculés sur 14 semaines.

. Nous ne pouvons l'accepter, enfin, au nom même de l'autonomie des universités et de l'autonomie souhaitée de leurs composantes.

Ce quadruple refus exige une affirmation forte et immédiate : le « L » doit continuer à fonctionner sur 14 semaines.

Nous exigeons, en parallèle, que les moyens nécessaires à la mise en place de la maquette contractuelle pour le master soient obtenus sans que cela se fasse au détriment de la structure « L ».

Cette motion est soumise au vote du Conseil de la Faculté. Elle est adoptée à l'unanimité moins 3 abstentions.

2. Questions diverses

- Spécialité « didactique des langues étrangères et TICE » : cette spécialité a été rattachée au Centre de Langues alors qu'elle relève de la mention LCE du master qui est rattachée à la Faculté des Langues. Dans un souci de cohérence, il apparaît indispensable que la spécialité « didactique des langues étrangères et TICE » apparaisse bien comme rattachée à sa mention LCE et par conséquent à la Faculté des Langues. En outre, cette spécialité s'appuie sur un groupe de recherches de la Faculté des Langues et fonctionne avec des enseignants de la Faculté.

La motion suivante est proposée :

Les membres du Conseil de la Faculté des Langues réuni en formation plénière le lundi 14 juin 2004 constatent une erreur dans la répartition des spécialités des mentions de masters : la spécialité « Didactique des langues étrangères et TICE », qui fait partie de la mention de master LCE, rattachée à la Faculté des Langues, apparaît par erreur comme rattachée au Centre de Langues (qui est un département d'université et non une UFR). Adossée à une équipe de recherche de la Faculté des Langues, portée par des enseignants-chercheurs de la Faculté des Langues, cette spécialité fait partie de la mention LCE au même titre que les autres spécialités de la même mention.

Les membres du conseil demandent donc la rectification de l'erreur constatée, par l'indication claire du rattachement de la spécialité « Didactique des langues étrangères et TICE » à sa mention et donc à la Faculté des Langues (qui est une UFR).

Cette motion est adoptée à l'unanimité.

- Locaux : en ce qui concerne le campus des Berges du Rhône, la date du déménagement des locaux reste toujours incertaine et aucun plan d'aménagement des futurs locaux n'a été présenté à ce jour. S'agissant du campus de la Porte des Alpes, la première phase de déménagement des locaux de la Faculté a eu lieu et a malheureusement coïncidé avec la période des examens. Les membres du Conseil déplorent également l'absence de consultation préalable de l'ensemble des personnels concernés. En ce qui concerne plus particulièrement les bureaux des enseignants, la durée pendant laquelle ils resteront indisponibles n'est pas connue. En outre, le regroupement de ces bureaux dans la grande salle 129 F pose des problèmes et ne permet pas aux enseignants de travailler dans des conditions satisfaisantes. Le Doyen rencontrera à nouveau Monsieur CHVETZOFF, Vice-Président chargé des campus, cette semaine.


mise à jour le 21 juin 2004


Dans la même rubrique

Université Lumière Lyon 2