agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

langues Portails : www - étudiants - personnels langues

Vous êtes ici : fr > Archives > F.I.L. (Fac-Info-Langues) > FIL n° 49 (Conseil du 6 décembre 2004)

FIL n° 49 (Conseil du 6 décembre 2004)

 

Conseil de la Faculté des Langues réuni en séance plénière le 6 décembre 2004

PRINCIPALES INFORMATIONS ET DÉCISIONS

1. Informations générales

- Les élections des usagers aux trois conseils de l'université se dérouleront les 13, 14 et 15 décembre 2004. Le vote des étudiants se fera pour la première fois par voie électronique.

- Le Salon de l'Étudiant se tiendra les 14, 15 et 16 janvier 2005 à la Halle Tony Garnier.

- Les Journées des Lycéens auront lieu les 26 et 27 janvier 2005 dans le bâtiment Europe.

- Organisation des parcours-types de licence pour l'année universitaire 2005/2006 : le Doyen porte à la connaissance des membres du Conseil un projet de réorganisation qui sera examiné lors d'une réunion convoquée ce 6 décembre par le Président avant d'être soumis au vote du CEVU du 10 décembre 2004. Selon ce projet, le CLES (Certificat de compétence en Langue pour l'Enseignement Supérieur) ne concerne que quatre langues : anglais, allemand, espagnol et italien. Les membres du Conseil demandent si ce choix relève d'une décision du Ministère. Ils s'interrogent également sur les raisons de ce choix. Ce dispositif risque en effet de conduire à une inscription massive des étudiants dans ces quatre langues et à un désintérêt pour les autres langues, notamment les langues scandinaves. Les membres du Conseil craignent également que la réorganisation des parcours de licence donne lieu à un transfert de postes et de moyens au nouveau département FILTRE.

Dans cette nouvelle organisation, la didactique des langues étrangères est coordonnée par l'ISPEF (Institut des Sciences et Pratiques d'Éducation et de Formation). Elle n'apparaît qu'au titre de la formation des étudiants préparant le concours d'entrée à l'IUFM et ne concerne pas les étudiants préparant le CAPES. Des explications supplémentaires seront demandées à la Présidence.

- Compte rendu de la rencontre entre le ministère et la CPU : le principe du rattachement des IUFM aux universités a été évoqué. Les IUFM deviendraient des services communs inter-universitaires.

- Réunion du Comité Scientifique de la Faculté : le Comité Scientifique se réunira le 10 janvier 2005. Il examinera les demandes de subvention des activités des groupes de recherche. La subvention accordée devra être revue à la baisse et répartie entre les différents projets présentés.

- Répartition des primes et décharges 2004/2005 : le nombre d'heures attribuées pour la présente année universitaire ne pourra pas dépasser celui de l'année dernière.

- Accréditation des directeurs de recherche du M2 : à ce jour aucune réponse n'a été donnée à la proposition émise par l'université portant sur l'accréditation des directeurs de recherche M2 par les commissions de spécialistes.

- Locaux - Campus Berges du Rhône : les plans des futurs locaux situés dans l'aile ouest du bâtiment Athéna sont présentés au Conseil. Le découpage des locaux permettra à la Faculté de disposer d'un nombre plus important de petits bureaux. La Faculté ne bénéficiera toutefois pas d'une surface supplémentaire par rapport à celle qu'elle occupe actuellement au 86, rue Pasteur.

- Reprographie : une note de service a été diffusée aux personnels. Elle reprend ce qui avait été annoncé lors du Conseil de la Faculté du 20 septembre 2004. À compter de janvier 2005, toute demande de reprographie déposée auprès du service RIME devra préalablement avoir fait l'objet d'un bon de commande visé par le secrétariat.

- Affranchissement : une note de service sur ce point est actuellement en cours d'élaboration. Afin d'effectuer un meilleur suivi des dépenses d'affranchissement et de pouvoir refacturer les envois qui ne relèvent pas du budget de la Faculté, un système de codes sera mis en place distinguant les envois faits au titre : 1) des équipes d'accueil de la Faculté, 2) des relations internationales, 3) de l'administration, 4) des études et de la scolarité.

Les mesures concernant la reprographie et l'affranchissement sont dues aux difficultés financières de la Faculté dont la dotation ne couvre pas les frais actuels de fonctionnement. Seule une étude exhaustive permettra de faire valoir, le cas échéant, des arguments précis en faveur d'une demande d'augmentation de la dotation (calculée actuellement sur le nombre d'étudiants effectivement inscrits).

2. Réponses au questionnaire de Madame la Vice-Présidente à la Formation Continuée

- Les membres du Conseil font observer qu'un service commun de la formation continue a déjà existé dans le passé, avant que la décision ne soit prise de répartir la formation continue dans les diverses composantes.

Avant de donner leur avis sur le questionnaire qui leur a été transmis, les membres du Conseil souhaitent à l'unanimité connaître les raisons et les enjeux qui conduisent à envisager le retour à un service commun de la formation continue.

3. Budget prévisionnel 2005

- Déficit : il est rappelé que le budget doit être équilibré. Or on note actuellement un déficit de 26 122 euros sur le budget de fonctionnement de la Faculté et un déficit de 41 000 euros sur la dotation aux amortissements. Afin de procéder à un rééquilibrage du budget et après sollicitation de l'avis de Monsieur l'Agent Comptable de l'université, des mesures sont proposées visant à réduire les différentes dépenses de fonctionnement. Le financement de la dotation aux amortissements sera effectué par prélèvement dans les réserves de la composante en début d'exercice.

- Les demandes de financement présentées par les départements pour des actions pédagogiques et scientifiques (hors concours) doivent également tenir compte des contraintes budgétaires. Seules les dépenses en lien direct avec les enseignements peuvent être financées. Les missions et déplacements doivent être précisément fléchés. Quant aux différents "pots" des départements, qui jusqu'à présent étaient financés par prélèvements dans les réserves de la Faculté, il n'apparaît plus possible de les maintenir. Le Doyen propose par conséquent que la Faculté ne finance qu'un seul "pot" par an qui serait le "pot" de la Faculté et des départements, chaque département pouvant par ailleurs organiser des réunions festives non financées par l'institution, comme c'est le cas dans les autres facultés. Cette proposition est soumise au vote du Conseil. Elle est adoptée par 3 voix pour - 7 abstentions.

- Le projet de budget de l'exercice 2005, établi en fonction de la dotation attribuée à la Faculté - tributaire du nombre d'étudiants inscrits et des contraintes financières de l'université -, sur la base d'un examen approfondi et rigoureux des possibilités réelles, dans le souci de présenter un budget sincère et véritable, conduit à des réductions très importantes des dépenses prévisionnelles, touchant la reprographie, l'affranchissement, les actions pédagogiques et scientifiques des départements, les frais de mission et de représentation. Les membres du Conseil, non sans rendre hommage au travail et aux efforts du CSAF et du Doyen de la Faculté, souhaitent manifester auprès de l'université leur opposition à un tel budget de rigueur qui se traduit par une dégradation des conditions de travail et des relations avec les partenaires des départements de la Faculté. Aussi le budget, soumis au vote du Conseil, est-il refusé par 9 voix contre - 1 abstention . Le Président sera consulté sur les conséquences de ce refus.

- Manifestation « Belles Latinas » : les dépenses concernant cette manifestation ont déjà été engagées. Il est demandé au Conseil de valider l'attribution d'une subvention d'un montant de 150 euros. Cette subvention est approuvée à l'unanimité.

4. Cursus et diplômes

- Examen et/ou équivalence pour les élèves en 3e année de classe préparatoire : le Conseil se prononce à l'unanimité pour l'organisation d'un examen lors de la deuxième session d'examens du deuxième semestre.

- Options en langues romanes : le Conseil approuve à l'unanimité la demande émanant du département des langues romanes qui porte sur la possibilité, pour les étudiants inscrits en parcours « portugais-espagnol », de suivre les options proposées en 3ème année de licence au département des langues romanes.

- Demande d'habilitation de la spécialité chinois pour un parcours de licence LEA anglais-chinois : le conseil du département des LEA s'est prononcé à l'unanimité en faveur de ce projet lié à la perspective d'un recrutement d'un professeur de chinois qui a déjà reçu l'aval du Conseil d'Administration de l'université. Soumise au vote du Conseil de la Faculté, la demande d'habilitation est approuvée à l'unanimité.


mise à jour le 17 décembre 2004


Dans la même rubrique

Université Lumière Lyon 2