agrandir le texte diminuer le texte

Accès direct au contenu

langues Portails : www - étudiants - personnels langues

Vous êtes ici : fr > Archives > F.I.L. (Fac-Info-Langues) > FIL n° 51 (Conseil du 7 mars 2005)

FIL n° 51 (Conseil du 7 mars 2005)

 

Conseil de la Faculté des Langues réuni en séance plénière le 7 mars 2005

PRINCIPALES INFORMATIONS ET DÉCISIONS

1. Informations générales

- Déménagement des locaux - Campus Berges du Rhône : les opérations de déménagement des locaux vers le bâtiment Athéna se dérouleront sur quatre jours. Le déménagement du 3ème étage s'effectuera les 15 et 16 mars et celui du 4ème étage les 17 et 18 mars 2005. Il est rappelé que les meubles et les cartons doivent être étiquetés. Un message sera transmis aux directeurs des départements afin qu'ils demandent à leurs collègues de bien vouloir préparer, pour le 14 mars au plus tard, un plan indiquant l'emplacement souhaité des meubles dans chacun des bureaux. Ce plan sera ensuite affiché sur les portes des nouveaux locaux. Les centres de recherche (le CERAN, le CRTT et ÉLISA) demeurent au 86, rue Pasteur dans des conditions qui n'ont pas été précisées à ce jour.

- Demande d'habilitation de la spécialité chinois pour un parcours de licence LEA anglais-chinois : cette demande est toujours en cours d'examen. Le Ministère a demandé des précisions concernant le fonctionnement du cursus de LEA et les modalités de contrôle des connaissances. Le poste de maître de conférences en chinois a bien été publié. Si l'habilitation devait être refusée, cet enseignant-chercheur effectuerait son service d'enseignement au Centre de Langues.

- Master mention LCE : il est souhaitable de veiller à la mise en place de la spécialité professionnelle "Traduction littéraire" de la mention de master LCE et de trouver un successeur à Monsieur Poulet pour porter ce projet ainsi que des enseignants-chercheurs prêts à s'investir dans cette spécialité. Un appel devra être fait en ce sens par les directeurs de départements auprès des collègues.

- Demande d'option nouvelle présentée par le département d'études allemandes et scandinaves : le conseil du département s'est prononcé à l'unanimité pour la demande de création d'une option intitulée "Préparation au métier de professeur d'allemand", qui comprendrait trois enseignements (UE libres) : a) le CM de didactique commun à la Faculté des Langues, b) un TD de didactique spécifique à l'allemand (avec une partie stage), c) une UE intitulée « analyse de l'image : du dessin au vidéoclip »). Ces trois UE formeraient un bloc indissociable. Ce projet est soumis au vote du Conseil de la Faculté ; il est adopté à l'unanimité moins 3 abstentions.

Les étudiants élèves de l'ENS LSH qui le souhaiteraient seront autorisés, en application de la convention signée entre les deux établissements, à ne suivre qu'un seul ou deux de ces enseignements en complément d'une ou deux UE libres validées à l'ENS. Cette clause est soumise au vote du Conseil. Elle est approuvée à l'unanimité.

Ces demandes seront transmises à la Présidence pour être présentées au vote du CEVU.

2. Bilan des jurys des semestres 1, 3 et 5 et préparation des sessions d'examens à venir

- On évoque le problème des changements de salles d'examens qui ont eu lieu au tout dernier moment, certaines salles dûment attribuées étant de fait occupées par un autre enseignant. Il n'est pas admissible que les étudiants convoqués dans des salles attribuées régulièrement par le service du planning se trouvent contraints de changer de salle au dernier moment.

- L'adoption de la séquence d'une heure trente pour les examens pose fréquemment un autre problème : les étudiants n'ont pas assez de temps pour composer et, très souvent, ne libèrent pas la salle à l'heure prévue, empêchant ainsi le cours suivant de débuter dans les temps.

- On souligne par ailleurs que le quart d'heure de battement entre deux cours, d'une manière générale, devrait être partagé équitablement entre les groupes : on suggère qu'à l'issue d'un cours les lieux soient évacués au plus tard cinq minutes après la fin officielle du créneau, et que l'enseignant et les étudiants du cours suivant puissent entrer dans la salle au plus tard cinq minutes avant le début officiel de leur créneau. Cette règle simple pourrait être diffusée en invitant les collègues à s'y conformer strictement.

Les membres du conseil mandatent le doyen pour que ces problèmes soient exposés aux doyens des autres composantes afin que l'attribution des salles effectuée par le service du planning et les créneaux horaires soient respectés par tous.

- Madame la Vice-Présidente chargée des études sera consultée afin de savoir si le calendrier des examens peut être aménagé afin de laisser plus de temps pour la correction des copies.

3. Notation en UE transversales de langues et en UE libres de langues

- Le système actuel de compensation complète des notes entre la discipline principale et les UE transversales et UE libres pose un problème de fond. Les membres du Conseil déplorent que ce système permette à un étudiant de devenir titulaire d'une licence sans avoir obtenu la moyenne dans la majeure A, qui est la spécialité affichée de cette licence, et parfois même avec des notes très basses dans cette majeure.

Après avoir rappelé que la réglementation actuelle résultait d'un vote des conseils de l'université (CEVU et CA), le Doyen cite un exemple précis qui lui a été transmis : tel étudiant a été reçu en 2003-2004 avec une moyenne de 10,042 au 6e semestre obtenue avec 6,5 en majeure A et 7,8 en complément de majeure, grâce à un 18 en UE libre A et B. Ce n'est pas un cas isolé. Le problème est double : l'obtention de cette licence de langue permet à son titulaire d'enseigner la langue en question en tant que vacataire ; elle lui donne également accès de plein droit, dans l'état actuel de nos règlements de scolarité, en première année de master. Le Doyen propose d'examiner les possibilités pratiques de rectriction du choix des UE libres. On pose également la question de la possibilité de revoir le poids des coefficients. Pour répondre au v?u unanime des membres du conseil, le Doyen prendra également contact avec les autres Doyens de faculté et Directeurs d'institut afin de connaître leur sentiment et celui de leurs conseils respectifs sur ce point et d'envisager une position commune portant sur l'instauration d'une note plancher, demande qui serait alors proposée au vote du CEVU, dans l'intérêt bien compris des étudiants. Une telle disposition a d'ailleurs été adoptée par de nombreuses autres universités.

4. Affaires financières (tarifs de formation continue)

- Les tarifs de formation continue pour l'année universitaire 2005/2006 sont présentés aux membres du Conseil. Ils sont adoptés à l'unanimité.

5. Locaux et Bibliothèques

- Locaux - Campus Porte des Alpes : la salle 129 bis, où avaient été regroupés dans un premier temps les bureaux des enseignants, a dû été libérée pour la nouvelle tranche de travaux. La Faculté a récupéré quatre espaces au 1er étage du bâtiment F, sécurisés par un contrôle d'accès (par carte CUMUL) qui ont été attribués a) aux enseignants d'anglais et de L.E.A. ; b) aux enseignants d'allemand ; c) aux enseignants d'espagnol et de portugais ; d) aux enseignants d'italien et de catalan. La Faculté devrait également récupérer au mois de juillet l'ensemble du 2ème étage du bâtiment F, ce qui autorisera un redéploiement des bureaux d'enseignants (lors de la libération des salles informatiques des étudiants de lettres) et le maintien des espaces dévolus aux équipes de recherche. L'absence de crédits ne permettra pas un recloisonnement de ces salles, mais l'université a promis son aide financière pour configurer des espaces de travail à l'intérieur des salles existantes.

Les services techniques ont fait savoir que l'installation d'une arrivée d'eau en salle des professeurs pour la machine à café requérait l'établissement d'un avenant, d'où le retard pris dans la réalisation de cette installation pourtant dûment demandée lors des prévisions sur plan.

Les améliorations prévues à plus brève échéance sont l'installation d'un contrôle d'accès (par carte CUMUL) à la porte de la salle des professeurs d'une part, à l'une des portes du secrétariat de la faculté d'autre part, ainsi que l'aménagement de la salle de réunion qui permettra, en dehors des réunions des conseils de faculté et de départements et des commissions de spécialistes, de disposer d'un espace de travail et/ou de réception d'étudiants en fonction d'un planning d'occupation que tiendra la Faculté.

- Bibliothèques : à ce jour, les plateaux thématiques qui devaient être attribués à chaque langue au sein du Service Commun de Documentation (SCD) à Bron n'ont toujours pas été installés. Aucun espace n'est dévolu aux étudiants préparant les concours. Les livres commandés notamment pour cette préparation sont bloqués en l'absence de traitement. On se heurte à une absence de réponse précise et satisfaisante de la part du SCD sur ces différents points.

La bibliothèque des langues de la rue Pasteur devrait déménager dans la grande bibliothèque Chevreul au mois de juin dès l'achèvement des travaux.

La question de l'archivage et de la mise à disposition des mémoires de maîtrise/M1 et de DEA/M2 par le SCD (Service Commun de Documentation) est actuellement à l'étude. Une enquête a été confiée à des stagiaires de l'ENSSIB (École Nationale Supérieure des Sciences de l'Information et des Bibliothèques).

6. Projets d'établissement concernant la formation continue Langues

- En réponse aux remarques et suggestions des enseignants du Département de Formation Continue Langues et des membres du Conseil de la Faculté des Langues (cf. notamment le PV du Conseil de Faculté du 6 décembre 2004, point 3), le Président propose, pour une meilleure visibilité des actions de formation continue en langues et afin de valoriser les compétences des personnels enseignants de ce département, de rattacher la formation continue Langues au nouveau département FILTRE (Formations Innovantes en Langues de communication, Technologies de l'information et de la Recherche documentaire, Enseignements transversaux). Les actions de formation continue langues seraient conduites par un(e) chargé(e) de mission - qui serait en l'occurrence la personne qui aurait été proposée pour la direction du département au sein de la Faculté. Une réunion de l'ensemble des personnels concernés (enseignants et administratifs) est organisée le 10 mars 2005 par le Doyen avec la Directrice du département FILTRE, Madame Maurer, pour préciser les modalités de ce rattachement et les propositions concrètes qui peuvent être faites.


mise à jour le 12 avril 2005


Dans la même rubrique

Université Lumière Lyon 2